Pourquoi le changement d’horaire ?

Le but des autorités en changeant l’heure est de faire mieux correspondre les horaires d’activité avec les horaires d’ensoleillement. Ceci afin de limiter les dépenses en énergie en profitant de 60 minutes supplémentaires de jour en soirée. Certes, le soleil se lève et se couche un peu plus tard.
En France, c’est notamment entre 18 et 21 heures qu’il y a une forte consommation d’électricité plutôt qu’aux premières heures du jour.

Ce décalage est donc un moyen de synchroniser les heures d’éclairage naturel avec les habitudes de consommations des citoyens, en jouant sur la luminosité le soir. De cet argument, il y a eu la mise en place du changement d’heure tel qu’on le connaît aujourd’hui.

Changement horaire bisUne mesure prise par l’ADEME

L’ADEME est entre autres à l’origine de cette mesure. Cette agence gouvernementale travaille dans la recherche de moyens pour alléger la facture énergétique. Elle organise et finance des actions de formation et d’infos auprès des sociétés, des administrations, des collectivités territoriales et des particuliers. Selon l’agence, le lien entre le changement d’heure et l’économie d’énergie est évident. D’après un chiffre consenti par Médiamétrie en fonction de leur écoute de la radio, les Français se lèveraient à 6 h 48 en été. Pourtant, certains experts et des victimes du nouvel horaire contestent actuellement ce mécanisme.

Impact du changement horaire

D’après les chiffres sortis concernant les effets du changement d’heure sur la consommation d’énergie, on estimerait une économie de 440 GWh pour l’éclairage. Ce chiffre correspond à l’usage de l’éclairage d’une ville de 800.000 ménages au total, pendant un an. C’est l’équivalent des agglomérations de Lyon et de Marseille cumulées. Selon le Ministère de l’Écologie, le changement d’horaire aurait permis d’éviter 44.000 tonnes de CO2 pour l’environnement.
Selon cette même source, ce serait l’émission au total d’environ 100.000 tonnes de CO2 réunie qui pourrait être économisée d’ici à 2030. La luminosité naturelle du soir permettrait d’économiser une consommation électrique autour de 19 heures. De ce fait, les besoins en éclairage public ou privé seront en baisse. Ce qui soumettra les réseaux et sites de production énergétique à des cadences moins importantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *